Que représente l’énergie du printemps pour vous ? Le soleil qui rayonne depuis plus haut dans le ciel, les oiseaux qui chantent au petit matin, l’humeur plus joyeuse, l’envie d’ouvrir les fenêtres, les balades oxygénantes du week end, l’envie, le besoin de renouveau dans sa garde-robe, dans sa vie,

Plus d'élan pour sortir, les jours qui s’allongent... les températures plus clémentes etc…

D’abord, il s’agit de s'extirper de notre hibernation, de nos couches de pulls, d’écharpes, de plaids etc… se réveiller de cette torpeur, de cette lourdeur. S’alléger au sens propre et au sens figuré. C’est le moment où les magasines font la surenchère des « régimes » pour perdre du poids. Et si d'abord, le poids était à alléger à l'intérieur de nous (émotions et physique), de notre tête (psyché), de notre histoire ?

Partons du constat qu’il n’y a pas de séparation entre l’intérieur et l’extérieur.que tout n'est qu'effet de miroir. L'intérieur de notre maison, lieu de vie, qui pourrait nous paraître à l'extérieur de nous, est le pendant de ce qui se vit dans notre corps. Et vice-versa.

En ce début de printemps, le besoin de renouveau, d’allègement se fait sentir à tous les niveaux. Avez-vous déjà fait l’expérience de faire du tri dans un de vos placards et d’observer comment vous vous sentiez après ? Souvent, il peut y avoir la fatigue d’avoir posé cet acte avec le « deuil » des choses enlevées, et il peut y avoir aussi une sorte d’euphorie, de légèreté, se sentir plus libre d’avoir débarassé certains souvenirs accrochés aux objets ou vêtements enlevés. Si vous ne l’avez pas encore remarqué, je vous invite à en faire l’expérience…

Et il peut y avoir également un élan de vitalité retrouvée, de la joie, une sensation de place à l’intérieur de soi faisant écho à cet espace libéré dans le dit placard

Et il peut aussi y avoir l’envie mais pas assez d’élan pour passer à l’action. C’est là qu’il devient important de se prendre en charge et de se faire accompagner. La détoxination de notre corps peut se faire par les plantes et pas que. Pour relancer la machine, remettre de la circulation, de la fluidité là où, c’est encombré, les processus corporels sont tout indiqués, tels que le massage toucher instant présent qui va drainer, relancer la circulation sanguine, lymphatique, nerveuse. Les soins énergétiques comme émanessence eux, viennent permettre au corps de relâcher des inscriptions de retenues de mouvement de vie, en levant des voiles d’opacité sur des zones enfouies, pour redécouvrir ou découvrir la perception de la douceur du mouvement de vie qui circule librement, et s’ouvrir davantage à recevoir le flux d’amour qui nous entoure.

Notre corps physique est un trésor merveilleux qu’il convient d’entretenir et de choyer. Ainsi il en va de la responsabilité de chacun de prendre l’engagement de l’écouter, et de le respecter au mieux du possible. C’est une ressource inestimable et une source infinie d’informations et de mémoires qui peuvent être recontactées par le toucher pour être libérées.

Le printemps, c’est le temps des nouveaux projets qui fleurissent. Et pour cela, il est nécessaire de préparer notre terre, notre corps, tel un jardin. A chacun d’entre nous d’en faire un Eden…

Réagissez (6) Clics: 5942

Quelques lignes pour vous présenter « les portes de l’Etre », sa naissance et son essence.

Tout d’abord, je voudrais exprimer ma gratitude la plus sincère à tous les êtres que j’ai rencontrés jusque ici, que ce soient les membres de ma famille terrestre, ou que ce soient des personnes plus éloignées. Merci à tous de votre contribution à mon évolution, à la purification et à la guérison d’aspects de ma personnalité. Tout ceci pour m’amener sur le chemin d’ouverture aux portes de mon être, dans la simplicité et la profondeur, dans l’amour, la conscience et la lumière.

Il devient alors évident pour moi que ma voie est l’accompagnement des êtres à oser se révéler à eux-mêmes, à leur rythme, dans la clarté et l’authenticité.

Pourquoi « les portes de l’être » ?

Nous traversons de nombreux passages tout au cours de notre vie terrestre, avec parfois la sensation de franchir une étape, de terminer un chapitre pour en commencer un autre, de tourner une page, d’ouvrir un nouveau volet, carrément de changer de cap, etc… et tout ceci nous rapproche ou nous demande de nous rapprocher, que nous en soyons conscients ou non, de notre être véritable, de cette essence que nous sommes au plus profond de nous-mêmes.

Alors, après avoir cheminé pendant 50 années dans l’ombre, je m’abandonne dans le mouvement de la vie qui m’anime et m’habite. C’est ainsi que « les portes de l’être » voient le jour. Émergence.

Notre corps nous parle. Savons-nous l’écouter suffisamment ? Pas sûr.

C’est en prenant soin de sa terre intérieure, que chacun d’entre nous apporte sa contribution à l’univers tout entier et participe à l’œuvre de la transformation du monde.

Toutes les pratiques proposées aux Portes de l’être ont un point commun : l’écoute respectueuse du corps et de l’être dans sa globalité. Le but : permettre à notre essence véritable de s’exprimer au travers de notre incarnation.

Réagissez (8) Clics: 2266

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous mon amour pour les huiles, huiles essentielles, huiles d’essence d’arbres.

Ce sont des compagnes fidèles depuis un bon nombre d’années, choisies soit par intuition, soit pour leur odeur, ou dans le but d’un partenariat précis. C’est une relation chère à mon cœur.
Elles font partie intégrante de ma pratique « toucher instant présent ». C’est toujours un moment de communion lorsque je prépare mon mélange avant un rendez-vous.

Je développerai plus particulièrement ici ma découverte des préparations huileuses de Patrice Bouchardon. 9 essences d’arbre, 9 qualités énergétiques qui nous permettent de cheminer dans cette rencontre avec soi.

Tout d’abord, si on reste uniquement sur le plan mental, notre égo a la partie belle et il prend le contrôle de la situation, cherche des solutions. Tout ceci vient renforcer la pression à l’intérieur, comme une cocotte minute, laissant la place à des émotions qui n’emmènent pas vers la libération, tout au contraire ! Cela vient se cristalliser dans le corps physique.

En laissant agir la résonnance énergétique entre les huiles et nos structures, nous pourrons ouvrir la porte à l’espace de la sagesse naturelle qui sommeille en chacun de nous, et laisser agir le mouvement naturel de la vie qui nous amène à la rencontre de notre essence personnelle.

Ainsi, quelques qualités apportées par ces merveilleuses préparations huileuses

Le bouleau ou la réconciliation avec soi, avec son corps, son histoire de vie. C’est une essence qui réconforte, soulage, apaise. Elle conduit à nous aimer tel que nous sommes, à sortir de l’auto-jugement. Elle est bienveillante et reconstruit l’estime de soi pour vivre l’amour en soi.

Le sapin ou le lâcher prise, la fluidité. C’est une huile qui offre une agréable sensation de liberté intérieure, de légèreté, de meilleure circulation. Elle permet la détente, l’assouplissement.

L’aubépine ou retrouver son centre, son alignement. Elle nous reconnecte à nos sensations corporelles, nous permet de bien habiter notre corps pour être bien dans « nos baskets », ou autrement dit pour être bien présents dans notre vie. Elle apporte calme et stabilité et favorise un meilleur équilibre pour trouver sa voie, et le sens de sa vie.

Et il en reste 6 autres à découvrir, expérimenter, pour aller un peu plus loin dans la découverte de soi, qui sont le pin, le buis, l’églantine, le hêtre, le genêt et le noyer.

Réagissez (3) Clics: 3306

     Inscrivez-vous à la newsletter ! :

Me contacter

  20 rue des Laboureurs
       38180 SEYSSINS

06 76 59 07 86

Isabelle.escalle(at)free.fr

pour me suivre sur Facebook

pour me suivre sur Google+

Informations légales

Toutes les pratiques d’accompagnement proposées ne se substituent en aucun cas à un suivi médical.

Mentions légales

Plan du site

© 2015 - Réalisé par Studio Morgan Valcke